les yeux d'oc

7 jours, un film

Mendelssohn est sur le toit

Jean-Jacques Prunès, 2010, 14 min

Prague 1942. Haeydrich, grand mélomane et protecteur de la Bohême-Moravie, remarque que sur le toit de l'Académie de musique trône la statue du compositeur juif Mendelssohn parmi d'autres musiciens. Deux sbires sont chargés de la déboulonner, mais la mission s'avère piégeuse car ils ne savent laquelle choisir. Jean-Jacques Prunès étudie les arts graphiques à Paris et se spécialise dans le cinéma d’animation. Il travaille aux quatre coins de la planète, notamment aux États-Unis sur les cartoons des studios Hanna-Barbera et en France sur les séries télévisées ("Bécassine", "Lucky Luke") et longs métrages ("La Table tournante", "Robinson et Cie"). Sa filmographie personnelle est riche de plusieurs films dont l’émouvant "Eugénio" de 1997, ou ce "Mendelssohn est sur le toit" qu’il réalise pour les Films de l’Arlequin, son producteur attitré.

Thématique

Fulgurance

Si le passage d’une étoile filante laisse toujours des traces, alors le ciel doit être marqué par l’empreinte de certains artistes. L’histoire retient en effet le nom d’hommes et de femmes qui ont traversé brièvement l’existence, laissant pourtant derrière eux un souvenir et des oeuvres magistrales. Morts avant quarante ans, Arthur Rimbaud, Albertine Sarrazin, Stig Dagerman ou encore Charlotte Salomon ont d’abord comme point commun un rapport au monde guidé par la force créatrice et la tragédie. Kafka écrivait « Un livre doit être la hache qui fend la mer gelée en nous ; voilà ce que je crois ». Le mythe tient sans doute à la fois de leur disparition prématurée et de l’étonnante rage, humaine et artistique, qui transcende leurs créations. C’est ainsi que, fauchés en pleine ascension, ces quatre artistes, poète, écrivains, peintre, continuent d'infuser le monde. Dans leur sillage, un écho intense, une trace donc, persistante, que les films viennent à leur tour prolonger.

 

Albertine Sarrazin, les routes de la liberté, de Sandrine Dumarais

 

À l'aide d'archives et de témoignages, la réalisatrice Sandrine Dumarais relate la courte vie d'Albertine Sarrazin. Elle naît à Alger en 1937 et meurt en 1967. Pendant ces années foisonnantes, elle vit un condensé d'événements accumulant les expériences et les rencontres. Rebelle, son parcours la mène en prison et c’est pour “transformer le non-sens” qu’elle écrira L’Astragale. Ce film rend hommage à cette personnalité hors du commun et souligne sa singulière beauté, sa lucidité, sa fantaisie et sa rage de vivre.

 

Voir sur Les yeux doc

 

Charlotte, “Vie ou théâtre”, de Richard Dindo

 

Pour contrer l’antisémitisme grandissant et les suicides qui touchent les femmes de la famille, Charlotte Salomon choisit la création et entreprend “quelque chose de tout à fait fou et extraordinaire”. Elle donnera ainsi naissance à des centaines de planches aujourd’hui rassemblées dans une monographie de 822 pages intitulée Vie ? Ou théâtre ? Richard Dindo promène sa caméra à travers ces peintures composées à l’aide des trois couleurs primaires et retraçant la vie de la jeune femme depuis l’enfance. Ce film donne tout son sens à ce projet narratif impressionnant. Charlotte Salomon sera finalement victime du nazisme et mourra en 1942. Le film recompose cette vie et ce combat pour faire exister un monde parallèle à celui de la barbarie.

 

Voir sur Les yeux doc

 

Stig Dagerman, de Pierre Beuchot

 

Pour qui a lu le très beau Notre besoin de consolation est impossible à rassasier le nom de Stig Dagerman résonne particulièrement. Cet écrivain, mort à 31 ans seulement, a marqué la littérature par son style à la fois sensible et tragique. Le réalisateur repasse sur les pas de cet homme et livre quelques clefs pour mieux aborder son oeuvre singulière.

 

Voir sur Les yeux doc

 

Arthur Rimbaud, une biographie,  1854- 1891, de Richard Dindo

 

Beaucoup de choses ont été dites sur Arthur Rimbaud, pourtant Richard Dindo parvient dans ce film à trouver une nouvelle approche pour parler du poète. Il choisit ici une forme originale pour aborder cette biographie. Ce sont des comédiens qui incarnent les proches d’Arthur Rimbaud, mère, soeur, professeur.... Le portrait de l’artiste prend ainsi véritablement corps et permet aux spectateurs de s’imprégner de ce qui engagea Arthur Rimbaud sur la voie de la création.

 

Voir sur Les yeux doc

Prochainement