les yeux d'oc

Georges Borgeaud

Georges Borgeaud ou les bonheurs de l'écriture

Les entretiens de Georges Borgeaud, écrivain suisse de langue française (1914-1998), avec Frédéric Wandelère, ont été filmés en juin 1992, dans sa maison de vacances du Lot. À l’origine, le nom du père : «je voudrais m'appeler comme mon père... Le nom de ma mère ne me suffisait pas... Mes initiales sont les mêmes que celles de ma mère.» À la lettre donc, il se heurte au mystère de sa naissance. Et avec l’écriture, avec sa signature sans doute, il se conçoit lui-même, se fait naître. Se crée une famille, un monde. «Je n’aurais pas existé s’il n’y avait pas eu l’écriture.» Son interlocuteur lui fait remarquer un frère perdu qu’on retrouve dans deux romans: «Tiens, dit-il perplexe, je ne l'avais jamais remarqué.» Leur discussion le trouble. «Vous me demandez des choses... Je ne suis pas sûr d’en donner l’explication psychique.» À la fin de la rencontre, on en sait un peu plus sur la naissance d’un écrivain.