les yeux d'oc

Vladimir Nabokov

Vladimir Nabokov 1899-1977

La Révolution russe pousse la famille Nabokov à s'exiler à Berlin. Puis, l’arrivée au pouvoir de Hitler contraint Vladimir Nabokov à une seconde émigration: il choisira les États-Unis. Là, le succès international de «Lolita» lui procure une aisance financière qui lui permettra de regagner l’Europe et de s’installer en Suisse, à Montreux, qu'il ne quittera plus. Les liens entre sa vie et son œuvre sont complexes. La réalisatrice tente de découvrir ce qui unit d'une part, l’auteur prétendûment «scandaleux» et, d'autre part, l’homme passionné par le jeu et par les papillons (sa collection, comprenant plus de 4000 espèces, a été léguée au Museum de Lausanne). La participation active de Brian Boyd, biographe de Vladimir Nabokov, donne quelques clefs sur les différentes facettes de l'auteur. De nombreux témoignages sont sollicités, notamment celui de la sœur de Nabokov, Elena Sikorski, unique témoin vivant de la période de jeunesse, mais également celui de son fils, Dmitri, de plusieurs amis (Alfred Appel, Alison Jolly), ou de spécialistes, comme l’entomologiste Kurt Johnson. Le commentaire est abondamment illustré d'archives cinématographiques et de nombreux documents privés. Sont lus également des extraits des romans: «Lolita», «Autres rivages», «Feu pâle», «Le Don», «Ada ou l’ardeur», «Regarde regarde les Arlequins», «Intransigeances».