les yeux d'oc

Nurith Aviv

Nurith Aviv est née en 1945 à Tel-Aviv. Elle fut la première femme chef-opératrice en France reconnue par le CNC. Elle a participé à ce titre à une centaine de productions, dans différents pays, entre autres pour Agnès Varda, Amos Gitaï, René Allio ou Jacques Doillon. Elle réalise ses propres films depuis une trentaine d’années, en faisant notamment des questions de langue un terrain de recherche personnel et cinématographique. Dans "Perte" (Vaters Land, 2002), elle laisse parler ses amis, en Allemagne, de ce qui, à leur sens, est irrémédiablement perdu. En toile de fond, un plan-séquence de trente minutes, un trajet en S-Bahn à travers Berlin, la ville de ses ancêtres juifs. À partir de 2004, Nurith Aviv se consacre à un sujet qui la fascine : l’hébreu, langue écrite et orale à la tradition séculaire. De cette réflexion découle une trilogie entamée avec "D’une langue à l’autre" (2004), poursuivie avec "Langue sacrée, langue parlée" (2008) puis close avec "Traduire" (2010). Dans ce dernier épisode, des traducteurs de différents pays, s’exprimant chacun dans sa langue, parlent de leur expérience de passeurs de la littérature hébraïque écrite à travers les siècles. Ils évoquent avec passion la confrontation avec une langue qui les amène parfois à transgresser les règles de la leur. En 2013, "Annonces" esquisse le portrait de sept femmes en prenant pour point de départ les récits des Annonces faites à Hagar, Sarah et Marie, que rapportent l’Ancien et le Nouveau Testament, ainsi que le Coran. En 2015, elle réalise "Poétique du cerveau", où elle entrelace des récits biographiques personnels avec des propos de scientifiques sur leurs recherches. Dans "Signer" (2017), Nurith Aviv s’aventure dans un champ peu connu, celui des langues des signes. En 2009, elle est lauréate du prix Édouard Glissant. En 2015 le Centre Pompidou lui consacre une rétrospective à la Bpi, intitulée "Filations, langues, lieux", qui fait suite à une rétrospective au Jeu de Paume en 2008.

Filmographie

  • Yiddish (,, 2020)
  • Signer (2018)
  • Signer en langues (2017, court métrage)
  • Poétique du cerveau (2015)
  • Annonces (2013)
  • Traduire (2011)
  • Langue sacrée, langue parlée (2008)
  • L’Alphabet de Bruly Bouabré (2004, court métrage)
  • D’une langue à l’autre (Vaters land, 2004, court métrage)
  • Perte (2002, court métrage)
  • Allenby, passage (2001, court métrage)
  • Circoncision (2000, court métrage)
  • Makom, Avoda (1997)
  • La Tribu européenne (1992)
  • Kafr Qara, Israël (