les yeux d'oc

Carmen Castillo

Carmen Castillo, écrivaine et cinéaste française née à Santiago du Chili en 1945, fut historienne et professeur d’histoire contemporaine jusqu’au 11 septembre 1973, jour du coup d’État de Pinochet. Militante du MIR, Mouvement de la gauche révolutionnaire du Chili, proche de Beatriz Allende, fille du Président Salvador Allende, elle travaillera à ses côtés au palais de La Moneda l’année 1971. Elle vivra dans la clandestinité auprès du chef de la résistance et du MIR, Miguel Enríquez, et de leurs deux filles, jusqu’au 5 octobre 1974. Ce jour-là, leur maison rue Santa Fe est encerclée par les militaires. Miguel Enríquez meurt au combat. Carmen, enceinte de six mois, est blessée. Emprisonnée par la dictature, elle sera finalement expulsée du pays vers le Royaume-Uni. Réfugiée politique en France en 1977, elle s’y installe et devient réalisatrice de films documentaires. Son film Rue Santa Fe, sélectionné au Festival de Cannes en 1977, raconte ce parcours. Au-delà de son travail autour de la mémoire des vaincus au Chili, elle réalise des films ancrée dans le présent des luttes, comme La Véridique Légende du sous-commandant Marcos (coréalisé avec Tessa Brisac, 1995), consacré au sous-commandant Marcos, porte-parole du EZLN (Armée Zapatiste de Libération Nationale) au Mexique. Il y relate les origines du mouvement, sa lente métamorphose au contact de la culture indienne et la décision du soulèvement du 1er janvier 1994. En dehors de documentaires autour de la musique, elle commencera sa quête du pays perdu, le Chili, dans le désert d’Atacama, auprès de Sylvie Blum. En 2003, elle réalise José Saramago : le temps d’une mémoire (2003), où elle dessine un portrait de l’écrivain portugais. Il évoque son rapport au passé, à l’écriture, à la langue portugaise, à la musique, ainsi que son engagement politique, notamment auprès des « sans terre » du Brésil. D’autres films s’ensuivront. En 2019, Carmen Castillo a obtenu le prix Charles Brabant (SCAM) pour l’ensemble de son œuvre.

Filmographie

  • Chili 1973 : une ambassade contre un coup d'État (2019)
  • Cuba en suspens (Cuba en debate, 2016)
  • On est vivants (2014)
  • Victor Serge l'insurgé (2011, court métrage)
  • Pour tout l'or des Andes (2010)
  • Lettres mexicaines (2009)
  • Rue Santa Fe (2007)
  • Le Chili de mon père (2005)
  • José Saramago, le temps d'une mémoire (2003)
  • Misia, le temps du fado (2003, court métrage)
  • L'Astronome et l'Indien (coréalisé avec Sylvie Blum, 2002, court métrage)
  • Sur le chemin de l'Inca (coréalisé avec Sylvie Blum, 2002, court métrage)
  • Maria Felix l'insaisissable (2001)
  • Le Boléro, une éducation amoureuse (1998, court métrage)
  • Inca de Oro (coréalisé avec Sylvie Blum, 1996, court métrage)
  • La Véridique Légende du sous-commandant Marcos (coréalisé avec Tessa Brisac, 1995)
  • La Flaca Alejandra (coécrit avec Guy Girard, 1993)
  • Les Murs de Santiago (coécrit avec Pierre Devert, 1983)

Les films de Carmen Castillo sur Les yeux doc