les yeux d'oc

Mantas Kvedaravicius

Mantas Kvedaravicius est né en 1976 à Birzai (Lituanie) et mort à Marioupol (Ukraine) le 2 avril 2022. Il était titulaire d’une maîtrise d’anthropologie culturelle à l’Université d’Oxford et d’un doctorat d’anthropologie sociale portant sur les effets de la douleur à l’Université de Cambridge. Il a donné des cours universitaires portant sur la religion, le droit et la théorie politique à New York. À partir de 2006, il a mené des recherches sur la torture et les disparitions dans le Caucase du Nord. Il était professeur associé à l’Université de Vilnius. Il a produit des films depuis 2010 au sein de sa propre société, Extimacy films. Son premier film, Barzakh (2011), a été coproduit par Aki Kaurismäki. Il y sonde l’atmosphère d’une ville de Tchétchénie, marquée par de nombreuses disparitions et des deuils impossibles. Il explore ainsi le rapport à la normalité qui s’instaure dans un contexte qui met les êtres au défi. Il a poursuivi cette exploration en s’intéressant à un autre territoire marqué par la guerre dans Mariupolis (2016). À Marioupol, sur les rives de la mer d’Azov, la commémoration de la libération de 1945 se prépare tandis que tout près, la guerre entre l’Ukraine et la Russie fait rage. Les activités quotidiennes se poursuivent coûte que coûte – le travail d’un cordonnier, la partie de pêche d’une jeune journaliste – mais sont parfois interrompues par l’explosion des bombes. En 2019, Mantas Kvedaravicius a achevé un premier long métrage de fiction, Partenonas, tout en continuant à travailler sur des projets documentaires. Il a trouvé la mort le 2 avril 2022 en tentant de quitter Marioupol où il documentait le siège de la ville par l'armée russe.

Filmographie

  • Partenonas (2019, fiction)
  • Mariupolis (2016)
  • Barzakh (2011, court métrage)

Les films de Mantas Kvedaravicius sur Les yeux doc