les yeux d'oc

  • Les Héritiers, Eugenio Polgovsky

  • logo les yeux d'oc

    Les yeux doc est la plateforme numérique du Catalogue national de la Bibliothèque publique d'information. Elle présente une sélection de films documentaires français et internationaux, constamment actualisée et éditorialisée. Elle est diffusée dans les bibliothèques françaises, auprès des usagers de ces bibliothèques, pour des consultations sur place ou à domicile.

Thématique

Les États-Unis font-ils encore rêver ?

Tous les quatre ans, les États-Unis sont sous les feux de la rampe. L’élection présidentielle tient en haleine la planète entière. Sur place, elle donne lieu à un combat sans merci auquel participent les médias, les réseaux sociaux, les partis et leurs appareils, les candidats eux-mêmes, qui sont jugés sur leur résistance physique tout autant que sur leur programme. Les duos Reagan-Carter, Clinton-Bush, Obama-McCain et aujourd’hui Trump-Clinton ont marqué l’histoire politique du pays par leur virulence. L’omniprésence de la société du spectacle a jusqu’à présent favorisé le rouleau compresseur du bipartisme et caché, partiellement du moins, le fait qu’au sein d’un système fondé depuis l’origine sur la libre entreprise, deux Amériques se font maintenant face, irréconciliables.

Les documentaristes et les chercheurs en anthropologie visuelle ont depuis longtemps étudié et mis en évidence la montée de cet antagonisme, lié au rejet du système, à la progression de la pauvreté, la désertification des villes autrefois prospères, la gentrification rampante de quartiers traditionnellement ouverts aux classes moyennes et aux immigrés de fraîche date.

Gianfranco Rosi, réalisateur de Fuocoammare, film dans lequel il aborde la tragédie des migrants en Italie, s’est intéressé il y a près de dix ans aux marginaux qui ont terminé leur route à Slab City, vaste campement de fortune construit sur les ruines d’une base militaire, dans le désert californien. Dans Below Sea Level (Au-dessous du niveau de la mer), le rêve américain a tout du cauchemar. Le retrait volontaire de la société avec laquelle ces hommes et ces femmes sont en rupture ne leur a pas donné la paix espérée.

À l’autre bout du continent, dans le Queens (New York), les habitants de Willets Point attendent d’être délogés de leur quartier aménagé en casse géante, où ils survivent en vendant des pièces détachées récupérées sur les centaines de véhicules qui sont venus s’échouer là. Un projet immobilier, destiné au tourisme de luxe, va bientôt modifier radicalement le paysage. Dans ce film, Foreign Parts, JP Sniadecki et Verena Paravel font la même analyse et aboutissent à la même conclusion que Frederik Wiseman quelques années plus tard à Jackson Heights, un autre secteur du Queens : les pauvres sont de plus en plus repoussés à la périphérie des villes par la pression immobilière.

Blue Meridian , de Sofie Benoot, tente une traversée des Etats-Unis du Nord au Sud, en suivant les rives du fleuve Mississippi jusqu’au Golfe du Mexique. Tout au long du voyage, les lents et déprimants travellings croisent un paysage de maisons décrépites et abandonnées, ne laissant pas de doute sur l’état de faillite économique et d’abandon social qui touchent ces régions. Quelques interviews, glanées sur le chemin, permettent de faire un état des lieux particulièrement précis des conditions de vie et du moral des Américains.

C’est à un vaste projet que s’est attelée Ruth Beckermann dans son documentaire-fleuve American Passages. La réalisatrice autrichienne ouvre son film sur les manifestations de liesse d’Afro-Américains après l’annonce de la victoire de Barack Obama en 2009. Cet épisode prestement refermé, nous voici transformés en explorateurs, découvrant au fil de courtes séquences une image du citoyen américain très contrasté. Quel rapport entre une magistrate d’apparence rigoriste et un vieux souteneur accro au jeu ? Aucun à priori, si ce n’est une conscience aiguë, partagée par tous, d’appartenir à la nation la plus puissante du globe.

Ces quatre films sont à voir sur les yeux doc !

 

Prochainement