les yeux d'oc

Pierre Michon - 2211

Pierre Michon

Pierre Michon s'entretient avec Sylvie Blum dans sa maison d'enfance de la Creuse. Une réelle complicité s'est établie entre la réalisatrice et l'écrivain autour d'une commune admiration pour Faulkner, et notamment "Absalon Absalon", un des textes fondateurs pour Pierre Michon qui lui avait permis d'oser entrer dans la langue. Il cite aussi Dostoïevski et Victor Hugo «à l'ombre desquels il se place pour se permettre d'écrire». Ces entretiens sont montés comme une sorte d'abécédaire autour de mots proposés par la réalisatrice sur lesquels Pierre Michon réagit et réfléchit à voix haute. Ce «mouvement de la pensée» est accompagné par des images filmées en super 8 de paysages en mouvement qui forment une trame sur laquelle se pose, en off, la voix de l’écrivain. L'auteur des "Vies minuscules" (1999), de "Rimbaud le fils" (1991), du "Corps du roi" (2002) nous livre avec sincérité et humour, humilité et orgueil mêlés, les sources de son écriture liées à des éléments autobiographiques.