les yeux d'oc

Rêveurs rêvés_Getraumten

Rêveurs rêvés

Die Getraümten

Dans l'intimité ouatée d'un studio de la "Funkhaus" de Vienne, deux jeunes comédiens, homme et femme, ressuscitent le milieu littéraire et l'atmosphère de l'immédiate après-guerre, à travers leur lecture/interprétation de la correspondance du poète Paul Celan, né en 1920 dans une famille juive de la région de Budovine, alors en Roumanie, et de la poétesse autrichienne Ingeborg Bachmann, fille d'un miltant de l'ex-parti national-socialiste. Pour la réalisatrice Ruth Beckermann, Ingeborg Bachmann est un modèle. "Quand la correspondance est parue en 2008, je l'ai lu immédiatement et j'ai été fascinée par la langue de ces lettres et la part de fiction qu'elles contiennent. Tout y est déjà littérature, même si ce n'était pas écrit pour être publié". Plutôt que de faire voyager sa caméra dans les lieux où Celan et Bachmann ont vécu leur passion -quelques mois qui ont été suivis d'une corespondance de près de vingt ans- Beckermann préfère créer les conditions d'un huis-clos, où les deux comédiens, Anja Plaschg, actrice et musicienne plus connue sous le nom de scène Soap&skin, et Laurence Rupp, acteur dans la troupe du Burgtheater de Vienne, lisent et s'approprient un texte écrit au siècle dernier, en y apportant une touche contemporaine et finalement intemporelle. "Pour moi, ces textes sont très puissants. Mais ma question de départ était de savoir s'ils sont capables de provoquer une émotion aujourd'hui: comment ces lettres allaient se refléter sur des corps, des visages jeunes, mais aussi ce que ça ferait dans la tête de comédiens de cet âge."