les yeux d'oc

Il n'y aura pas de révolution sans chanson

Il n'y aura pas de révolution sans chanson

No Habrá Revolución sin Canción

« En chantant aux rythmes des luttes, les musiciens chiliens transforment leur histoire en un hymne universel. Les écouter et ressentir leurs chants, c'est comprendre un pays et son peuple à travers sa musique. » (Mélanie Brun). Le film revisite cinquante ans de l’histoire musicale du Chili à travers les chansons inspirées par la transition démocratique de Salvador Allende, celles plus sombres nées sous la dictature militaire, jusqu'aux nouveaux talents de la chanson chilienne. Le titre reprend une phrase de Salvador Allende, prononcée lors de sa campagne pour la présidence, lorsqu’il invitait les artistes à venir participer à l’édification du pays.Premier film de Mélanie Brun, "Il n'y a pas de révolution sans chanson" a été tourné principalement à Santiago sur une durée de dix-huit mois, mais il a mis huit ans à éclore, du fait de l’énorme masse des archives qui ont été sélectionnées et montées avec les nombreuses interviews recueillies dans le pays. Si le sujet de la révolution et de la dictature reste encore sensible pour beaucoup de Chiliens, certains d’entre eux, jeunes et moins jeunes, commencent à s’y intéresser de près. Et la chanson chilienne a aujourd’hui d’autres combats à mener, pour réclamer une nouvelle constitution, par exemple, ou l’éducation gratuite pour tous. Avec : Violeta et Isabel Parra, Victor Jara, Inti Illimani, Quilapayun, Juanafe et d’autres musiciens et témoins.