les yeux d'oc

Code 178

Code 178

L'interruption volontaire de grossesse est parfois dans le milieu hospitalier réduit à un code (178) qui le désigne comme acte médical et permet de taire ce qui l'entoure par pudeur, honte ou culpabilité. Afin de lever le tabou, le film donne la parole à trois femmes. Les témoignages montrent la singularité de chaque expérience que ce soit le déni de grossesse, l’accident de contraception ou l’absence de tout désir d’enfant. En regard, comme en alternance à ces témoignages, différents soignants (gynécologues, psychiatres, sage-femme) s'attachent à délimiter une position éthique car, face au silence social et à la détresse des femmes, ils sont en première ligne. Dans ce moment douloureux, la relation d'aide est essentielle : aller au bout des réflexions, des choix, de l'adhésion à l'acte. En retour le personnel médical indispensable à tout IVG est gratifié d'une véritable reconnaissance. Sans faire le tour (impossible) de la question, le film aborde avec acuité quelques-uns des problèmes psychologiques, médicaux et éthiques liés à l’avortement.

Voir un extrait