les yeux d'oc

Poussières d'Amérique

Poussières d'Amérique

Ce récent travail documentaire d’Arnaud des Pallières propose une solution intéressante à un projet qui paraît chimérique: écrire en images et en un seul jet une histoire de l’Amérique éternelle. D’autres documentaristes se sont affrontés à cet exercice en filmant aux quatre coins de l’Union des parcours individuels, des situations exceptionnelles, des lieux remarquables, mais appartenant le plus souvent à un contexte familial, politique, historique ou géographique précis. Arnaud des Pallières, lui, est resté studieusement installé entre accès Internet et logiciel de montage pour visionner, sélectionner, monter, et sonoriser avec la complicité du compositeur Martin Wheeler, une quantité impressionnante d’archives américaines publiques et privées téléchargeables. À ces archives cinématographiques, allant de 1906 jusqu'à la fin des années 1960 et composées de films institutionnels, films publicitaires, films de famille, films d'amateurs, il n’a ajouté ni dialogues, ni commentaire, ni chronologie, mais de simples cartons, des inserts qui déroulent et engendrent de multiples récits. De ce flux d'images splendides (en particulier les archives spatiales ou le thème récurrent de la coupe des arbres, ou celui de l'eau), magnifiquement montées, de ces intertitres foisonnants, se dégage un portrait de l'Amérique et de la relation passionnelle que le cinéaste entretient avec elle.

Voir un extrait

À découvrir également