les yeux d'oc

Métamorphose d'une gare

Métamorphose d'une gare

La construction de la gare TGV de Liège dura neuf ans et, sur ce chantier pharaonique qui commença en novembre 2000, ont travaillé des ouvriers venus de toute l’Europe. Le film en suit la progression depuis son projet initial et sa maquette, les premiers coups de pelle puis le chantier au quotidien avec ses difficultés, ses défis permanents, ses tensions, les rapports de force entre l’autorité politique et la gestion des travaux, mais aussi l’enthousiasme et la fierté. Conçu par l’architecte espagnol Santiago Calatrava, l’édifice est à la fois léger et majestueux, transparent et harmonieux : il allie les technologies les plus pointues à l’artisanat. L’utopie devient peu à peu réalité mais certains dénoncent son coût et une certaine forme de mégalomanie de l’architecte, qui ne tiendrait pas compte de l’urbanisme environnant. La réalisation, classique, alterne les prises de vue du déroulement de la construction et les nombreux témoignages des protagonistes, parmi lesquels Santiago Calatrava, toujours très présent sur le chantier, le commanditaire, les ingénieurs, les ouvriers… sans oublier les habitants du vieux quartier proche.

Voir un extrait