les yeux d'oc

Gauguin à Tahiti

Gauguin à Tahiti et aux Marquises

Le peintre Paul Gauguin, dans un ultime rejet d'une vie sociale sclérosante, va passer ses dernières années à Tahiti, où il arrive en 1891, et aux îles Marquises, où il meurt en 1903. Les peintures (des reproductions) réalisées pendant cette période sont filmées dans leur cadre naturel et commentées par Gauguin lui-même à travers ses écrits autobiographiques et ses lettres. Le film retrace le destin émouvant de cet homme, qui a préconisé le retour à la nature, a prophétisé la destruction de la terre par l’industrialisation et s’est soulevé contre l’anéantissement de la culture et de la religion maori par les missionnaires catholiques. Des thèmes qui rejoignent les préoccupations de Richard Dindo, cinéaste suisse d'origine italienne parti à 20 ans vivre à Paris, dont l'oeuvre est marquée par l'exil, la rebellion, la mise à l'écart de l'artiste, l’enracinement d’un destin dans un lieu. Ainsi Gauguin peut-il tout naturellement rejoindre Rimbaud, Genet ou Guevara dans l’œuvre de Richard Dindo.

Voir un extrait

À découvrir également