les yeux d'oc

Mon coeur voit la vie en noir

Mon cœur voit la vie en noir - un amour à Kaboul

Mein Herz sieht die Welt schwarz - eine Liebe in Kabul

Shaïma et Hossein s'aiment depuis l'enfance. Mais Hossein, poussé par la misère et non par conviction, s'est engagé dans la guerre aux côtés des talibans. Une explosion le laisse paralysé des deux jambes. Le père de Shaïma force alors sa fille à se marier avec un homme riche et polygame. Les deux amoureux se voient en cachette, sous la menace, en cas de dénonciation, du châtiment que réservent les impitoyables règles tribales locales. Mais le film va bien au-delà de cette histoire d'amour. La réalisatrice et son interprète afghane ayant réussi à établir des relations de confiance avec les filmés, elles évoluent en toute liberté au sein des deux familles. Et la parole des uns comme des autres fuse, dénonçant une organisation patriarcale au centre de laquelle règne l'argent et où les femmes ont un statut similaire à celui du bétail. Le père de Shaïma explique qu’il ne tire ses revenus que de la vente en mariage de ses filles, y compris sa petite de 13 ans, vendue dernièrement au Pakistan. C'est ainsi que, contre sa volonté, Shaïma est la 4ème épouse de son mari. Hossein dévoile aussi le rôle de l'argent dans les alliances politiques, qui sont à vendre au plus offrant. Terrible mise en abyme des rouages de la société afghane traditionnelle, ce film donne accès à une information peu couverte par les médias occidentaux.

Voir un extrait

À découvrir également