les yeux d'oc

Jean-Michel Déprats traduit_poster

Jean-Michel Déprats traduit Shakespeare

Ce film est le premier d'une collection, "Traduire", consacrée à de grands traducteurs contemporains, chacun abordant un aspect particulier de la traduction. «L'idée directrice de cette collection est de partir d'une simple page (un poème, un extrait d'une scène de théâtre) et de l'examiner "à la loupe",de façon à faire apparaître les questions-clefs de la traduction au fil du texte, en allant du particulier vers le général, et non l'inverse. Il s'agit donc de carnets de route de traductions en cours, ou assez récentes pour avoir laissé une empreinte vive dans la mémoire du traducteur.» (Henry Colomer). Jean-Michel Déprats a dirigé l’édition des œuvres complètes de Shakespeare pour la Bibliothèque de la Pléiade ; ses traductions sont utilisées par des metteurs en scène comme Bernard Sobel, Georges Lavaudant, Jean-Pierre Vincent, Serge Noyelle, Stéphane Braunschweig... Dans ce film, c'est la Scène du chaudron de Macbeth (IV, 1) qui est choisie comme point de départ et exemple par Jean-Michel Déprats. Cette scène est montrée d'abord dans le texte original (mise en scène de Jack Gold pour la BBC), puis, au cours du film, on voit comment le metteur en scène Serge Noyelle et ses comédiens s'approprient et travaillent le texte traduit par Jean-Michel Déprats, enfin la scène du chaudron est filmée telle qu'elle a été montée au Théâtre de Châtillon, en 1993. Ces scènes illustrent et ponctuent l'analyse de Jean-Michel Déprats. Avec Shakespeare, le traducteur est confronté à un texte qui semble réunir toutes les difficultés: rédigé dans une langue archaïque, incroyablement concise et elliptique, il est aussi écrit par un acteur, pour des acteurs, et donc destiné à être compris par le spectateur dans l'instant même où se déroule l'action théâtrale. Jean-Michel Déprats justifie son interprétation des textes de Shakespeare et ses choix par une démonstration claire et élégante. Il prouve qu'il possible de recréer un rapport vivant, passionné, avec les grandes œuvres du passé. Ce film fait partager le plaisir d'une lecture soutenue, attentive, curieuse.

À découvrir également