les yeux d'oc

Françoise Sagan

Françoise Sagan

«Pendant des années, écrit Michelle Porte, dès qu’il s’agissait d’elle, on entendait parler d’argent, de voitures de course, de whisky. Il serait grand temps de lui rendre justice. Françoise Sagan porte sur le monde un regard qui n'appartient qu’à elle. Même quand elle parle de ce qui lui tient le plus à cœur, la littérature, elle ne se prend, elle, jamais au sérieux, et son humour toujours présent donne à ses propos un ton très particulier. Ce film devrait mettre en évidence ce qu’elle est, une personne attachante et vraie, lucide, sincère, libre et généreuse, en proie à une vraie grande passion, celle de l’écriture». Un montage d’archives filmées, commenté par Sagan elle-même, évoque la "légende": nuits blanches à Saint-Tropez et à Saint Germain des Prés, l'alcool, les copains, le casino, la célébrité, l’argent vite gagné et encore plus vite dépensé. D’autres entretiens ont lieu dans le Lot, à Cajarc, pays de ses racines et de son enfance, où elle retourne souvent, et dans sa maison d’Honfleur. Elle parle de sa passion pour la vitesse, le jeu, du théâtre, du cinéma et de ses rencontres essentielles: Billie Holiday, Tennessee Williams, Carson Mac Cullers, Ava Gardner, Orson Welles, Jean-Paul Sartre, Mouloudji. Des extraits de "Bonjour Tristesse", "Et toute ma sympathie", "La Chamade", "Répliques", "Avec mon meilleur souvenir" sont lus par Jeanne Moreau.