les yeux d'oc

Beatrix Beck

Béatrix Beck

Gérard Mordillat fait un portrait de Béatrix Beck chez elle, dans sa petite maison du hameau des Flamands, près de Gisors. Il l’interroge sur ses écrits, plus particulièrement sur ses textes autobiographiques. Il nous introduit au cœur de ses premiers romans en dégageant les événements fondateurs de sa vie et de son œuvre. Il interroge également l’écrivain sur son rapport à la lecture, à la langue, à l’écriture: quand, pourquoi et comment Béatrix Beck a-t-elle commencé à écrire ? Comme dans les autres films de la collection des "Hommes-Livres", la réalisation et le style du film tentent de rendre compte du style de l’œuvre. Ici, le réalisateur est très présent, et c’est avec une certaine insistance qu’il pousse Béatrix Beck à s’exprimer: l’œuvre de l’écrivain exclut en effet tout attendrissement ou apitoiement sur soi. Béatrix Beck lit des extraits de "Barny", "Une mort irrégulière", "L’Épouvante", "L’Émerveillement", "Noli", "Recensement".