les yeux d'oc

Albert Cossery

Albert Cossery, entre la violence et la dérision

Né au Caire en 1913 et établi en France après la guerre, l’écrivain égyptien francophone Albert Cossery n’a sans doute pas la notoriété de ses compatriotes Andrée Chédid ou Joyce Mansour. S’il a fait l’objet d’un certain nombre d'articles de critique littéraire, il n’existait jusqu’à ce projet de film aucune monographie à son sujet. Le film adopte la forme d’une longue conversation, dans un décor unique, entre Albert Cossery et Michel Mitrani. L’œuvre romanesque, peu abondante (sept livres en soixante ans) est abordée dans sa chronologie, ce qui respecte le fil de l’évolution personnelle et artistique de l’écrivain. La discussion sur chaque ouvrage est introduite par la lecture d’un extrait. Ainsi sont évoqués les thèmes les plus marquants de l’œuvre, déjà sous-jacents dans les titres des romans ("Les Hommes oubliés de Dieu", "Mendiants et orgueilleux", "Les Fainéants de la vallée fertile"): la ville du Caire et son petit peuple, observé avec une profonde humanité teintée de dérision.