les yeux d'oc

Valse avec Bachir

Valse avec Bachir

Vals im Bashir

"Valse avec Bachir" est un film autobiographique. En 1982, durant l'opération "Paix en Galilée", le jeune Ari Folman, dix-neuf ans, fait son service militaire. L'armée israélienne vient d'envahir le sud-Liban pour affronter, avec l'appui des milices libanaises, les forces de l'OLP associées à l'armée syrienne. De juin à septembre, le conflit fait des milliers de morts et connaît une issue tragique : le meurtre du Président libanais Bachir Gemayel et, en représailles, les massacres des civils palestiniens à Sabra et Chatila. En 2006, vingt-quatre ans plus tard, Folman rencontre un ami de cette époque qui lui parle d'un rêve étrange qu'il fait toutes les nuits depuis plus de deux ans, mettant en scène des chiens qu'il a tués durant la guerre. Folman n'a que peu de souvenirs de cette période de sa vie. En interrogeant d'autres vétérans de Tsahal, il s'aperçoit que tous sont frappés d'amnésie. Dans un tourbillon de scènes incandescentes, le film, porté par le graphisme expressif de David Polonsky, retrace le douloureux cheminement d'un homme meurtri, décidé à faire toute la lumière sur son passé. Il marque aussi la naissance, ou la renaissance, du documentaire animé, un genre dédié à l'exploration du réel "hors-limites".