les yeux d'oc

Traduire

Traduire

Avec le film «Traduire», Nurith Aviv clôt une trilogie consacrée à la langue hébraïque. Les deux premiers volets, «D'une langue à l'autre» (2004) et «Langue sacrée, langue parlée» (2008) traitaient de la langue parlée et écrite, interrogée sous différents angles: poétique et politique, religieux et profane. «Traduire», dernier volet de la trilogie, célèbre les traducteurs de l’hébreu. Soigneusement et judicieusement choisis, une dizaine d'hommes et de femmes de différents pays, s'exprimant chacun dans sa propre langue, témoignent de leur expérience et de la passion qui les anime. Avec, par ordre d'apparition à l’image: Sandrick Le Maguer (Brest), traducteur français du Midrash, exégèse juive du texte biblique. Angel Sáenz-Badillos (Boston), traducteur espagnol des poètes médiévaux de l’âge d’or. Yitskhok Niborski (Malakoff), auteur d'un dictionnaire des hébraïsmes contenus dans la langue yiddish. Anna-Linda Callow (Milan), traductrice italienne du prix Nobel de Littérature Samuel-Joseph Agnon. Sivan Beskin (Tel-Aviv), traductrice russe de la poétesse Leah Goldberg, originaire comme elle de Lituanie. Manuel Forcano (Barcelone), traducteur catalan du poète Yehuda Amichaï. Chana Bloch (Berkeley), traductrice anglaise de l’œuvre poétique de Dahlia Ravikovitch. Anne Birkenhauer (Jérusalem), traductrice allemande du dernier roman de David Grossman. Rosie Pinhas-Delpuech (Paris), native d’Istanbul, traductrice française de la romancière Ronit Matalon. Enfin, Ala Hlehel (Acre), traducteur d’origine palestinienne du dramaturge Hanoch Levin, en arabe. Les textes et les poèmes qui enrichissent ces témoignages sont lus par Eli Hirsch, Leah Goldberg, Manuel Forcano et Dahlia Ravikovitch.